Pern de Terredieu

Maitre de la compassion

Description:
Bio:

Le plus jeune des Maîtres de l’ordre, il est venu voir Urial dans la Baronnie de Beaufort, sur les ordres de son seigneur le Baron de Terredieu pour comprendre de quoi était fait l’ordre du phénix.

Quand il rencontra Urial, celui-ci lui parla de façon énigmatique, parlant des vertus du chevalier et de l’errance que chacun devait accomplir.
C’est à ce moment que Thibaut d’Aise, un ami d’Urial lui demanda de l’aide car des réfugiés d’Oranor venaient s’amasser au pied des murailles qui protége le duché de Moraine des Pillards Oranori.

Intrigué par ce que lui avait dit Urial, il parti voir les réfugiés de plus prêt. Quand il arriva devant la masse ensanglanté, affamé et malade, il ne put retenir un sanglot, tant de misère, à cause de quelques personnes ! A ce moment de sa vie, Pern aurait pu devenir un fou de guerre, hurlant sa rage et partant en croisade, devenant un membre Loskalmi pro militariste. Mais au lieu de cela il se rappela le discours que lui avait tenu sire Urial, pris de compassion il passa une journée et une nuit entière a prodigué des soins et donné à manger au réfugiés, utilisant un pan de sa cape blanche comme chiffon.

Quand sire Urial arriva, il trouva un écuyer transfiguré par la souffrance des autres, pleurant des larmes de compassion sur le sort de ses milliers de personnes.
Mais le pire allait arriver, en effet les réfugiés était une diversion pour que le royaume de la guerre puisse déstabiliser la Loskalm et attaquer alors qu’ils n’étaient pas préparé à les recevoir. L’attaque fut repoussé mais au prix de la vie de valeureux chevaliers de l’ordre de l’Hirondelle.

Pern fut fait Chevalier par Urial sur le champ de bataille pour les actions honorables dont il avait fait preuve tout au long de cette affaire difficile.

Quand l’ordre fut officiellement reconnu, Pern était parmi les chevaliers qui furent reçu par le roi Kundreken et Gezron.

Nommé Maître de l’ordre et garant de la compassion au sein de celui-ci, Pern est celui qui est le plus toucher par la mort d’autrui.

Il lui ait arrivé de tuer, mais à chaque occasion il fît des pénitences longue et astreignante.

Pern de Terredieu

Libérer le tombeau d'Arkat Vencarl Vencarl